Édition numérique complète de l’œuvre de Nietzsche en fac-similé (DFGA)

La Digitale Faksimile-Gesamtausgabe (DFGA), publiée par Nietzsche Source sous la direction de Paolo D’Iorio vise à présenter pour la première fois une reproduction numérique en fac-similé du corpus nietzschéen incluant les premières éditions de ses œuvres, ses manuscrits, sa correspondance ainsi que les documents biographiques le concernant, ce qui constitue les sources primaires pour l’étude de l’œuvre et de la vie de Nietzsche comme pour l’interprétation de sa philosophie. L’édition en fac-similé permettra aux chercheurs, par exemple, de s’assurer de l’exactitude des différentes éditions, qui forment la base de toute interprétation philosophique. Si les manuscrits de Nietzsche avaient été librement accessibles, il aurait été impossible de composer « La volonté de puissance », un livre que Nietzsche n’a jamais écrit. La DFGA permettra également aux chercheurs de se lancer dans de nouvelles entreprises herméneutiques comme, par exemple, la reconstitution de la genèse des œuvres de Nietzsche ou encore l’analyse du développement de sa pensée philosophique à travers ses carnets (ce que l’on appelle la « critique génétique »).

Le lecteur dispose de fac-similés en couleurs en haute résolution qu’il peut parcourir à sa guise, agrandir, imprimer ou encore télécharger. La DGFA repose sur un système de classement numérique assurant pour chaque page une adresse Internet spécifique et stable. La DGFA a pour vocation d’être aussi compatible que possible avec l’édition critique de référence aussi bien qu’avec les études critiques existantes. Par conséquent, au lieu d’adopter le classement récemment réalisé par le Gœthe- und Schiller-Archiv de Weimar, où est conservé le legs de Nietzsche, ou d’en proposer un nouveau, nous avons décidé d’adapter le classement établi en 1933 par Hans Joachim Mette. Le classement de la DFGA complète donc celui de Mette en en corrigeant les erreurs et en comblant ses lacunes dans la numérotation. Les sigles utilisés dans les URLs correspondent ainsi aux abréviations proposées par Mette suivies de la mention de la page. Par exemple, la page 194 du manuscrit M II 1 est disponible à l’adresse suivante : www.nietzschesource.org/DFGA/M-II-1,194

Tout ceci fait de la DFGA l’une des premières éditions électroniques susceptibles d’être utilisées et citées dans des travaux universitaires. Prochainement une table de concordance assurera une totale compatibilité avec l’ensemble des classifications antérieures des manuscrits de Nietzsche, permettant ainsi de retrouver les pages manuscrites de Nietzsche correspondant aux textes que l’édition Colli/Montinari publie sous la forme de “fragments posthumes”.